Cultures croisées !

Cultures croisées !

Le Maloya, d’origine malgache ou Est-africaine, il désigne une musique, un chant, une danse propre à l’île de La Réunion.
Apporté par les esclaves venus d’Afrique de l’Est et de Madagascar, il s’est créolisé sur les plantations sucrières pendant la période de l’engagisme. Longtemps lié à des cérémonies d’hommage aux ancêtres, et confiné à l’espace des plantations et des « bitasion » (logements des ouvriers agricoles et des ouvriers d’usine sucrière), il a progressivement conquis l’espace public à partir des années 1970.
Vecteur de revendications politiques pendant les années 60-80, il est devenu l’expression majeure, sur le plan culturel et musical, de l’identité réunionnaise.

Parcourant le monde pour partager cette nouvelle culture musicale, Daniel Waro, Olivier Aras ou encore Thierry Kabyr Devje du groupe Sofaz à Toulouse, ont chacun développé des sonorités et des sensibilités personnelles pour porter aux publics une musique forte et inspirante.

Laisser un avis

Votre adresse email ne sera pas publiée.