©Africlap - Toulouse Occitanie

contact@africlap.fr   -  Tél : 06 01 34 06 58

Suivez-nous

  • Grey Instagram Icon
  • Youtube Africlap
  • Facebook Africlap
  • Grey Twitter Icon
 RENCONTRES - AFRICLAP 2019
VILLAGE DU FESTIVAL | VENDREDI. 30.08 | 20 : 30

Rencontre avec l'artiste Coline Lamy

Vernissage de l'exposition-vente de portraits au pastel sec sur le thème "Les cinémas d'Afrique".

Coline Lamy est une artiste peintre et  illustratrice fascinée par l'Afrique et notamment par les enfants très souvent représentés dans ses créations.

Auteure du visuel officielle du festival Africlap 2019, Coline Lamy peint depuis l'âge de 13 ans, d'abord pour le plaisir, puis a fini par se professionnaliser pour exercer pleinement son art. Sa technique préférée, le pastel sec qui lui permet de donner vie à ses personnages.

Elle expose ses créations dans différents lieux cultures depuis le début des années 2000.

ESPACE DES DIVERSITES | MARDI. 27.08 | 19 : 00

Rencontre-Initiation avec Roubina Khodadin, chorégraphe.

Entre dialogue et mouvement, elle nous invite à l’issue de la projection du documentaire "Dance for change" réalisé par Cécile Théry, à nous pencher sur l’essence de la « danse africaine ».

Roubina Khodadin est directrice artistique de la compagnie VOOA dont le principe fondateur réside dans la Transmission des pratiques artistiques alliant plaisir de danser et rigueur.

Plus d'infos : www.vooa.org

Rencontre échange avec la Cécile Théry, chorégraphe, réalisatrice du film.

Cécile Thery, parallèlement à ses études de psychologie clinique, et d’anthropologie de la danse, elle devient danseuse et art thérapeute. Elle parcourt l’Afrique de l’ouest, depuis 19 ans, pour participer à des stages internationaux, des festivals de danse et écrire des articles sur la danse.

Danseuse pour les Cie N'Zassa, Kubilai Khan Investigation, et aujourd'hui pour la Cie Teguere.

"Dance for change" est son premier film documentaire.

VILLAGE DU FESTIVAL | SAMEDI. 31.08 | 18 : 00
VILLAGE DU FESTIVAL | DIMANCHE. 01.09 | 14 : 00 - 15 : 30

Rencontre Dédicace avec Catherine ZOUGRANA

Auteure de la très prestigieuse Société Des Gens De Lettres depuis 8 années. Formatrice FLE auprès d'un public de primo arrivants depuis plusieurs années. Catherine Zoungrana est née en France, d'une mère française et d'un père Burkinabé.

 

Son histoire personnelle et familiale a été l'objet de son premier roman autobiographique à succès "Nassara la fille au teint clair" aux éditions Edilivre, récit dans un style court mais

efficace (qui deviendra, la marque de fabrique de l'auteure), sur la quête d'identité, à travers le regard d'une petite fille « métisse » déchirée entre la France et l'Afrique.

Depuis 2008 plus de 1000 jeunes ont été publiés grâce aux Prix littéraires de « La Cité des Mots » qu'elle a créé pour réconcilier jeunesse des cités et langue française, offrant ainsi l'accès à l'édition, aux jeunes des banlieues.

Catherine Zoungrana, est une auteure au grand cœur, anim ée d'une passion pour les déshonorés en marge de la culture «classique», accessible à la jeunesse des élites de notre pays.

VILLAGE DU FESTIVAL | VENDREDI 30.08 | 16 : 00 - 17 : 30 | CAFE - CONFERENCE

Rencontre avec Catherine Ruelle & Dragoss Ouédraogo

Conférence cinématographique sur la vie et les œuvres de Djibril Diop Manbety, cinéaste sénégalais (1945-1998) parmi les meilleurs cinémas africains du 20ème siècle.

Auteur des films " Touki Bouki " ou " Le voyage de la hyène " 1972,  " Hyènes " 1992, " Le franc " 1995 et  " La petite vendeuse de soleil " 1998 sorti tout juste avant sa mort.

Conférenciers :

Catherine Ruelle, journalisme à RFI, critique dans de nombreuses publications («Afrique-Asie», «Le Monde Diplomatique»), fondatrice de l’Association Racines qu’elle préside depuis 1984, Catherine Ruelle a réalisé festivals et manifestations consacrés aux cinématographies du monde noir – «Racines noires, rencontre des cinémas du monde noir», «Ciné-contes» avec Makéna Diop, et le Ciné-club Afrique à Paris, depuis janvier 2005.

Journaliste et figure de proue du 7e art africain, elle est, reconnaît-on, une mémoire du cinéma. Pourtant, celle qui a fait ses études de sciences politiques et d’histoire à Paris avant de rejoindre Radio France en 1969, puis en 1971 la direction qui allait devenir Radio France international (Rfi), était loin de s’imaginer qu’elle allait finir par se spécialiser dans le cinéma en 1973, et en produisant «Dialogues, cinémas sans frontières» et «L’actualité du cinéma», devenu une référence dans le milieu de la culture cinématographique.

Dragoss Ouédraogo, Anthropologue du cinéma,

auteur-réalisateur, enseignant à l'université de Bordeaux 2.

Dragoss Ouédraogo est professeur invité à Carleton College Northfield Minnesota, il est également chercheur associé au LAM (laboratoire Les Afriques dans le Monde) rattaché au CNRS et à Sciences Po Bordeaux.

Ses recherches portent principalement sur le cinéma, les arts et les cultures.

En tant qu'auteur-réalisateur, son premier film est Den Baya (L’Amour maternel) fiction, 28 min, Burkina Faso, 1992 ;

S'en suivra plusieurs autres films parmi lesquels : Martyrs oubliés - Tirailleurs en campagne Documentaire-fiction, 51 min, France, 2005 ; Kebayna des femmes du Burkina Documentaire, 10 min, Burkina Faso, 2009 ;. Un caillou sur le terrain documentaire 58 mn, 2013 ; L’or du Faso, documentaire co-réalisé avce Lila Chouli, 1H16 mn

VILLAGE DU FESTIVAL | SAMEDI. 31.08 | 11 : 00 - 12 : 30

                                        | DIMANCHE. 01.09 | 11 : 00 - 12 : 30

RENCONTRES PROFESSIONNELLES AUTOUR DU CINEMA - CAFE CINE

Nos invités, réalisateurs, producteurs, scénaristes, vous en dise tout sur leur métier et de la production  cinématographique  en Afrique.

Une table ronde sur le cinéma documentaire animé par le professeur Dragoos et le réalisateur/producteur Eric Bodoulé Sosso