Marie LORILLARD

Docteur en ethnologie, documentariste

Marie Lorillard a obtenu son doctorat en anthropologie à Bordeaux en 2007, sur le thème des traditions orales sénoufo en Afrique de l’ouest. Elle revient régulièrement mener des recherches au nord de la Côte d’Ivoire. Parallèlement à ce travail de recherche, elle a animé des ateliers de théâtre et d’expression en direction de publics diversifiés, empêchés notamment (travail en milieu carcéral et quartiers prioritaires).

En 2012, elle a réalisé deux court-métrage en partenariat avec le musée d’ethnographie Bordeaux Segalen. L’un d’entre eux, « Souffrances ordinaires », une plongée dans la vie quotidienne en milieu rural sénoufo, a reçu le prix « Workers of the world » au Brésil dans le cadre du BILFF (Brazilian International Labour Fim Festival, édition 2014). Son deuxième documentaire, « Kitani, mon fils est sorti du bois », produit par Les ruines de Carthage, a connu plusieurs sélections dans des festivals.
Ses publications, qui explorent les thématiques liées à l’oralité, tentent de créer une passerelle entre théâtre et sciences sociales.
Une sélection de ses publications
Ouvrage
Souffrances discrètes, fatigue ordinaire. Regard sur le monde rural sénoufo. Ibis Press, 213 p., 2013. Compte-rendu de cet ouvrage par le professeur Yvan Droz présent dans le cahier d’études africaines : http://journals.openedition.org/etudesafricaines/18241
Rédaction de la préface de Dans la joie de vivre ensemble à Villeneuve Les Salines , collaboration avec le photographe Amadou Gaye, Paris : Grandvaux, 2016.
– Chapitres d’un ouvrage collectif
2019 Un Gargantua sénoufo ? Réflexion autour de la figure du géant dans un conte d’Afrique de l’ouest, Revue Pratiques (à paraître).
2015 « Sénoufo. Furogo, de la fatigue à la souffrance », Dictionnaire de la fatigue, coord. P. Zawieja, Genève : Droz, p. 761-767.

 

Docteur en ethnologie, réalisatrice documentariste
Membre du Jury

Laisser un avis

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Contenu protégé !!