Le reste est l'oeuvre de l'homme de Doria Achour

Après avoir traversé la Méditerrannée, Aymen arrive à Marseille où il retrouve sa soeur qu'il n'avait pas vue depuis 20 ans ...
 

Biographie


 
Doria Achour est une jeune comédienne et réalisatrice de 25 ans, d'origine russo-tunisienne. Elle commence le cinéma à l'âge de 9 ans dans un film de Manuel Poirier, où elle interprète la fille de Sergi Lopez et de Sylvie Testud (Les Femmes ou les enfants d'abord...) Elle continue à jouer les années suivantes dans des longs-métrages, avec Jalil Lesper et Aurélien Recoing dans l'Ennemi naturel de P-E Guillaume ; avec Olga Kurylenko dans l'Annulaire de Diane Bertrand, et avec Arié Elmaleh dans l'Ecole pour Tous d'Eric Rochant.
Elle fait également du théâtre, et obtient un rôle dans Stéréotypie de Giselle Vienne et Etienne Bideau-Rey, la pièce joue au festival d'Avignon, à Vienne en Autriche, à Paris. En parallèle, Doria Achour poursuit des études en Lettres Modernes, puis en Cinéma. En 2013 elle obtient le rôle principal de La Fille Publique, un film de Cheyenne Carron, où elle interprète le personnage de la réalisatrice elle-même.  La même année elle tourne dans Young Couples de Marc Di Domenico, un quatuor amoureux, tourné en 35mm.
 En 2014 c'est à nouveau pour une autobiographie qu'elle a le rôle principal, avec Papa was not a Rolling Stone de Sylvie Ohayon (avec Marc Lavoine, Sylvie Testud, Aure Atika)
Ainsi qu’un rôle principal dans un moyen-métrage, La Beauté cachée des Laids, de Johan Mohamed-Cassim. Entre-temps elle tourne son premier court-métrage en tant que réalisatrice et scénariste, Laisse-moi finir, un film franco-tunisien sur la désillusion post- révolutionnaire de la jeunesse tunisienne. Son film obtient des sélections dans des festivals internationaux (Carthage, Grenoble, Rome, Aguilar, Paris) ainsi que le Prix du Public au festival Made in Med (Union Européenne) et un Prix au Festival SIFF (Croatie).
En 2015-2016 elle écrit et réalise deux courts-métrages : Le Reste est l'œuvre de l'Homme, l'histoire d'un tunisien qui retrouve sa sœur en France après vingt-ans de séparation. Le film est actuellement sélectionné à la Mostra de Venise en Première mondiale. Etre-là, une comédie sociale, en co-réalisation avec Johan Mohamed-Cassim, actuellement en post-production.
En 2016 elle est à l'affiche de Burning Hope, un long-métrage tunisien actuellement en post-production, réalisé par Lotfi Achour. Ainsi qu'un court-métrage, Matin, réalisé par Richard Bean, avec Stanislas Merhar (en post-production). Doria Achour est en ce moment en développement, en plus de Samovar son premier long-métrage, d'une série TV, les Agneaux, et d'un court-métrage, le Cri de l'Or, qui revisite le mythe des Sirènes dans l'Odyssée. 
 

Distribution


 
Année 2016
Durée 14'
Pays Tunisie, France
 
Avec Houssin Benwarda, Anissa Daoud
 
Producteur délégué Aurélien Winterman
Scénariste Doria Achour
Directeur de la photo Nicolas Pétris
Assistants opérateurs Greg Panier, Aurélien Le Calvez
Directeur de production Aurélien Winterman
Monteur son Jean-Frédérick Grosdemange
Auteur de la musique Léonard Bourgeois-Tacquet
Mixeur Jean-Frédérick Grosdemange
Assistante à la réalisation Chloé Vassallo
Producteurs étrangers Lotfi Achour, Anissa Daoud
Ingénieur du son Guillaume Vallée
Cadreur Nicolas Pétris
Monteuse Amandine Normand
Décoratrice Diane Toffano
Chef maquilleuse Emmanuelle Rico Chastel
Production Déléguée French Lab Agency
Exportation/Vente internationale La Luna Diffusion
Production étrangère A.P.A - Artistes Producteurs Associés 
 
 

 
 

L'écrivain Alain Mabanckou soutient le Festival Africlap

Prix Sethemba "Espoir"

Mention spéciale

Prix Droits et libertés fondamentaux

Mention spéciale